CICOFM


Etalons
Livre
Sang étranger...
Chevaux à vendre
Activités
Comptes rendues
Photos
Resultats
du Sport

Boutique
Pinboard
Contacts
E-Mail
Association
Adhésion
Liens
Deutsch
Italiano
English

Test en station 2015 à Avenches


Test en station 2015 à Avenches

Mon premier « engagement » en tant que membre du comité de la CICOFM
Jusqu’ici c’est en curieuse que je me rendais à la finale du test en station à Avenches. En tant que membre du comité de la CICOFM fraichement moulue, cette fois-ci, ce fut différent. Etonnement, le matin, peu de visiteurs se trouvaient dans la cour du Haras national. Dans le manège, j’avais suffisamment de dégagement pour voir les jeunes étalons évoluer sous la selle. Quelques-uns étaient cool et détendus et effectuaient assidument leur tâche, d’autres laissaient libre cours à leur folie de jeunesse. Vers midi, toujours plus de visiteurs arrivaient sur la place. On en comptait quelque 3000.

L’après-midi, lors de l’épreuve d’attelage certains jeunes étalons se présentaient en professionnels, quelques-uns étaient quelque peu déconcentrés et d’autres encore démontraient leur contrariété en se cabrant dans les limonières. En fin d’après-midi, on assista à la proclamation des résultats avec le nom des candidats ayant réussi avec succès le test en station. Il y régnait, comme à chaque fois, une certaine tension pour savoir quel étalon se classait à quel rang et aussi pour voir si après la sélection de Glovelier un étalon était remonté ou redescendu dans le classement.

Ensuite, comme débutante et sur ordre du président, j’assistais à la conférence de presse de la FSFM.

Des gagnants / des perdants
Nous adressons nos vives félicitations aux propriétaires des étalons admis et un grand merci au personnel du Haras pour leur travail effectué par un temps venteux, froid et humide et aussi aux naisseurs et aux éleveurs qui sacrifient leur temps pour cette passion.

Parmi les 23 étalons, un nouveau record, 14 furent admis à la reproduction et, ils représentent aussi comme à Glovelier toutes les 7 lignées. Les deux premiers de Glovelier échouèrent. Personnellement, je vivais pour la première fois une chose pareille, que deux gagnants de Glovelier ne réussissaient pas le test en station. Egalement les deux candidats étalons des propriétaires étrangers, l’étalon « allemand » Nussknacker et l’étalon « italien » Honey ne passaient pas la rampe de l’approbation.

Sang étranger et lignées
La part de sang étranger la plus haute se monte à 25.78%, - sang étranger avant tout très présent dans la lignée N - et la plus basse est de 2.34%. La lignée N n’a, jusqu’à ce jour, malheureusement pas réussi à diminuer la part de SE et le candidat étalon N avec la part de sang étranger la plus basse avec 8.01%, présenté à Glovelier, a déjà échoué le premier jour déjà, dommage car du point de vue élevage cela serait intéressant d’amener la génétique de Noé dans le cheval « base ».

Comme d’habitude la lignée N avec 4 étalons admis se retrouve majoritaire. Les lignées H, E, V et L ont chacune deux représentants. Toutefois, un seul petit bémol à la lignée menacée V, les deux étalons admis ont le même père. Les lignées Don et C ont chacune un représentants.

La répartition des lignées de côté maternel est intéressante : Les lignées L et H sont chacune cinq fois présentes ; 3 L, Libéro et 3 H, de la sous lignée Hendrix. La lignée E et la lignée D menacée sont chacune 1x présentes, la lignée N 2x. La lignée sportive N n’est jusqu’à présent pas très souvent représentée du côté maternel chez les étalons admis au Studbook, bien qu’elle fut introduite dans l’élevage déjà depuis presque 23 ans.

Regardons chez les mères d’étalons plus loin dans le passé. La répartition des lignée est la suivante : 5x la lignée H sous lignées (4x Hendrix, 1x Haven), 4x la lignée C (2x Judäa), 2x la lignée L et 1x pour chacune des lignées E-, Q.- et R. En y regardant de plus prés, on remarque que la lignée H, en particulier la « sous lignée » Hendrix se trouve être le fil rouge de l’élevage FM. C’est pourquoi, on devrait d’avantage prendre la lignée maternelle en considération. Cependant, les lignées « base » n’ont pas tout à fait disparu.

Etalons pour l’élevage «base»
Premièrement un grand merci aux propriétaires de ces étalons qui donnent une chance à cette catégorie de chevaux et par ce fait soutiennent le cheval « base ».

Deux étalons « facteur base » ont été approuvés :

On doit aussi prendre en considération les étalons suivants, accouplés à des juments avec au maximum 1.95% de SE, les produits seront catégorisés «facteur base » :

Il y a tout de même deux étalons facteur base approuvés de l’importante lignée H. Cependant, depuis la fin du projet des accouplements accompagnés, le nombre d’élèves étalons base diminue drastiquement. Si rien n’est entrepris, le cheval base aura, dans quelques années, complètement disparu.

Cela va encore s’accélérer avec l’acceptation par l’AD d’ouvrir le Stud-book à un apport de sang étranger demi-sang. Si le cheval base n’existe plus, il ne sera pas seulement perdu mais il ne pourra plus être récupéré. C’est pourquoi, je lance un appel à tous les propriétaires de juments base pour qu’ils les fassent saillir par des étalons base et tout en prenant également en considération les lignées menacées. Cela permettra d’augmenter la population de juments base qui ensuite pourront devenir des mères d’élèves étalons base.

Informations de la conférence de presse
Certains pays ont massivement augmenté la TVA et pour le moment l’Euro chute. Ainsi les prix à l’exportation augmentent et ceux à l’importation diminuent. On craint que le marché des chevaux en Suisse sera envahi par des chevaux bon marchés et de moindre qualité.

Dans le cercle des éleveurs des voix critiques se font de plus en plus entendre au sujet du déroulement du test en station. Certains éleveurs remettent en doute le test en station et se demandent s’il est, dans sa forme actuelle, encore au goût du jour.La FSFM s’efforcera de trouver une solution.

Un nouveau problème : 4 organisations de protection des animaux se sont réunies pour former le groupe Alliance Animale Suisse. Ce groupe met publiquement les éleveurs de chevaux FM au pilori (voir Sonntagsblick du 22.2.et le Tagesschau du 26.2.) : Produire des poulains pour la boucherie avec l’aide de subvention. La FSFM a cherché à entrer directement en discussion avec les responsables mais, malheureusement sans succès. Au lieu de cela, l’AAS, fait passer sa position déterminée avec beaucoup de bruit par le biais des médias. Elle demande que les primes ne soient versées que lorsque les poulains auront atteints l’âge de 4 ans. La FSFM voit des difficultés d’application, c’est pourquoi elle maintient le statu quo.

Le thème de l’ouverture du Stud-book à un apport de sang nouveau fut également évoqué. Une présentation et une idée concrètes n’ont pas été développées. Ce Thème sera examiné à l’assemblée des délégués et le groupe de travail en présentera les avantages et les désavantages.

Texte: Olga Saladin
Traduction: Jean-Pierre Graber

Début de la page

IG OFM
Communauté d'intérets pour le maintien
du cheval originel des Franches-Montagnes